Les 3 Suisses : 10 000 references à indexer

Posté le par polepo

Le site 3 Suisses Belgique a confie son référencement naturel a Pole Positionning de manière a augmenter son audience.

Le site 3 Suisses Belgique a confié son référencement naturel à  Pole Positionning de manière à  augmenter son audience. Le référentiel pris sur l’offre catalogue, a été depuis enrichie.

Avec son siège social à  Tournai, près de la frontière française, la société 3 Suisses existe en Belgique depuis 1933. Le vépéciste, qui compte environ 500 collaborateurs, occupe la première place du marché.

La première version du site a vu le jour en 1998. Après être devenu rapidement un canal de commande important, c’est en 2004 que le site Internet passe en mode « e-commerce », entraînant des ventes significatives. « Une partie des clients ne passent plus du tout par catalogue. Le site permet des ventes plus larges sur des produits qui ne figurent habituellement pas sur catalogue », décrit Mathieu Lepoutre, responsable e-commerce du site belge.

Géré directement en Belgique, le site reprend une partie de l’offre française – 85 % des produits – mais avec un marketing retravaillé. « Les marchés francophones et néerlandais sont différents. Nous ne prenons donc pas les mêmes décisions en Belgique et en France », explique le responsable e-commerce. Ainsi, le référencement est adapté dans chaque pays.

La rencontre avec la société Pole Positioning a eu lieu au mois d’octobre 2005, cette dernière venant installer le logiciel de statistiques Webtrend chez le vépéciste. Mathieu Lepoutre découvre alors l’offre de référencement du prestataire et la choisit. « Leur démarche collait avec ma vision et l’entente avec leur équipe était bonne », souligne le responsable e-commerce.

La prestation s’est ensuite mise en place en suivant plusieurs étapes. Un premier audit a permis de relever et de confirmer les freins à  l’indexation par les moteurs. La mise en place d’une nouvelle version a permis de clarifier la démarche, avec le déroulement d’une série d’actions basiques comme l’adaptation des balises, la réécriture des titres et des url de pages.

Depuis, le site a été renouvelé trois fois, avec une stratégie de référencement pensée dès le projet du site. « Mon rôle a été de me mettre à  la fois dans la peau du développeur, du référenceur et du marketeur pour avoir un site bien construit, indexable, et surtout qui plaise à  nos visiteurs », signale Mathieu Lepoutre.

Le changement de site a simplifié l’intégration du référencement, même si la mise en ligne d’une nouvelle version reste un passage délicat au cours duquel il ne faut surtout pas perdre le référencement déjà  acquis.

Une fois le site lisible et indexable par les robots de recherche, le travail consiste à  optimiser le site sur les différents mots-clés sélectionnés. Et la tâche est colossale, l’équipe belge des 3 Suisses ne souhaitant pas figurer uniquement sur les requêtes d’activité comme « vente par correspondance », mais ressortir sur les 10 000 références qui constituent son catalogue, et évoluent régulièrement. La sélection même des mots-clés suit un processus défini et s’effectue en fonction de la concurrence et du potentiel de trafic.

Ce travail de référencement s’effectue donc sur les deux langues du site, le français et le néerlandais et s’adapte dans chaque langue à  la cible.

Avec un taux de présence dans la première page des moteurs à  98% sur la liste de mots-clés définis, le responsable marketing ne se laisse pas envoûter par ces chiffres. « Etre dans la première page d’un moteur n’est pas forcement le plus important. Ce qui compte, c’est d’être dans les trois premières positions, être présent sur Google – qui occupe 85% des parts de marché en Belgique – et être positionné sur les mots-clés qui génèrent du trafic », note ce dernier.

Dès le moment où¹ le groupe est entré dans une démarche de référencement, le trafic a considérablement augmenté en quelques mois. « Le référencement est une lutte permanente face à  des concurrents plus ou moins directs. Il faut savoir conserver une avance et retravailler son site », souligne justement Mathieu Lepoutre. « D’ailleurs pouvoir compter sur un référencement naturel efficace permet d’éviter un achat massif de mots-clés », conclut-t-il.

Source : Journal du Net
Article : Les 3 Suisses : 10 000 références à  indexer

Les commentaires sont fermés.