Pole Positioning

La crise a-t-elle un impact sur le e-commerce?

Une question que pas mal de monde se pose, en cette période où les achats de noël commencent à se préparer… La crise change-t-elle les habitudes des internautes au niveau de leurs achats en ligne ?

En dépit de cette fameuse crise qui touche tout le monde, 86 % des internautes ont commandés ou achetés au moins un article sur Internet au cours des 12 derniers mois, dont 17 % avouent en avoir commander 15 ou plus.

En ce qui concerne l’ensemble des internautes, on constate une moyenne de 9 à 10 produits par an sans compter les voyages, les spectacles et autres produits immatériels.

Deux tiers des internautes disent avoir acheté des produits culturels au cours des 12 derniers mois. En 2ème et 3ème position viennent les deux autres poids lourds traditionnels de l’e-commerce : l’habillement et le high tech suivis des voyages.

Doit-on s’attendre à des achats en ligne pour Noël?
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les difficultés économiques des français semblent avoir un léger effet positif sur le commerce en ligne. 15 % des internautes révèlent leur volonté de passer davantage par Internet pour leurs courses de noël. Mais pour la grande majorité, aucun changement n’est à envisager.

Les intentions d’achat en ligne, se limiterait-il à la période de noël?
28 % des internautes pensent que la crise les poussent à acheter de moins en moins en ligne, contre 9% qui indique le contraire. Mais une nette majorité compte acheter autant qu’avant.

Dans ce contexte économique difficile, la concurrence entre les commerçants en ligne et les magasins physiques est de plus en plus accrue. Cependant les e-commerçants semblent avoir un avantage sérieux puisque les internautes les associent à des prix plus bas, plus attractifs… notamment pendant les soldes ! En revanche, les boutiques traditionnelles seront préférées pour leurs conseils et services après-vente.

Quels sont les effets de la crise sur le e-commerce?
27 % des français estiment que la crise profite au e-commerce contre 29 % qui pensent que ce n’est pas le cas. Pour la majorité, aucun effet ne se fait ressentir à ce niveau.

Face à la concurrence, certaines enseignes décident de mettre en place une passerelle entre le on et le offline. Cette stratégie permet à l’internaute de choisir entre une livraison à domicile payante ou un retrait en magasin gratuit (« picking« ). 85 % des internautes trouvent cette alternative plutôt intéressante.

Certaines options de livraison sont de plus en plus importantes aux yeux des internautes :

Selon l’étude Ifop, on peut constater que les internautes sont mitigés à cause de l’environnement économique dans lequel ils se trouvent depuis la crise. Cependant, le e-commerce constate une légère augmentation dû à une idée de bas prix, ou encore pour les différentes alternatives de livraisons…

En revanche pour la majorité des internautes, aucunes habitudes d’achats en ligne n’a été constatées.